Logo
Corinne Dussouchet

Enracinée comme un arbre

 

Enracinée comme un arbre

Posted by Corinne in Géneral 07 Avr 2018

Rituel de printemps 🌱

 

Après le rythme lent et léthargique de l’hiver, sur nos corps et nos émotions, la poussée du printemps peut être dérangeante au début !

 

L’énergie du Bois, dominante au printemps selon la Médecine traditionnelle chinoise,  apprécie être bien enracinée et stable sur la terre, tout en s’élevant vers le haut dans un mouvement d’expansion, comme les arbres.

 

Cela peut provoquer en nous des douleurs musculaires ou de la fatigue (la croissance nous pousse littéralement de l’intérieur), des allergies, ainsi que des émotions qui refont surface : agitation mentale, déprime, colère ou doute de soi dans cette période propice à la prise d’élan et à notre déploiement.

Alors dans ces périodes de transition, que sont les saisons, quand je me sens fatiguée, anxieuse, tendue ou à bout d’inspiration, j’ai pris l’habitude d’aller me ‘coller à un Arbre’.

 

Je vais marcher en forêt, je prends le temps d’apaiser le mental et de ressentir les lieux et les Êtres qui y habitent. Je laisse un arbre m’attirer puis je me colle à lui, de dos, avec mes mains aussi posées contre lui.


Je me mets alors à l’écoute de mes perceptions et sensations corporelles : parfois je ressens des fourmillements ou de la chaleur dans les jambes ou les mains, l’envie de prendre une profonde inspiration ou de bailler, ou l’impression de s’enfoncer dans le sol.

Dans tous les cas, j’en ressors ressourcée et apaisée, avec la sensation que ces grands Êtres m’ont communiqué un peu de leur stabilité et leur sagesse

 

 

Ce petit rituel est une forme d’hygiène de vie; et aujourd’hui il a même été démontré scientifiquement que la forêt ‘soigne’ !

 

C’est le Japon, dans les années 80, qui a été le premier pays à développer une méthode particulière pour soigner le corps et l’esprit grâce aux arbres, appelée le « bain de forêt » ou « Shinrin-Yoku ».

 

Puis dans les années 90, les premières études scientifiques ont démontré les effets physiologiques de la méthode : accroissement de  la « vigueur », diminution d’indicateurs de stress (anxiété, dépression, colère), renforcement de l’immunité…

Cette méthode aujourd’hui appelée sylvothérapie ou ‘tree hugging‘ (littéralement « enlacer les arbres ») est largement pratiquée pour lutter contre le stress et les virus. Elle repose sur l’idée que la proximité physique ou, mieux encore, que le contact avec les arbres peut apporter des sensations de bien-être psycho-physique, grâce à l’énergie transmise à notre organisme par ces grandes plantes.

 

D’autres études (Taiwan, Corée) ont même démontré que notre potentiel créatif se développe au contact des arbres, en renforçant la présence des ondes alpha dans le cerveau droit (celui de la créativité) et en diminuant le rythme cardiaque.

 

Alors je vous souhaite de belles explorations enracinantes ce printemps !

 

Post a comment