Logo
Corinne Dussouchet Réservez en ligne!

Faire le vide et se laisser vivre…

 

Faire le vide et se laisser vivre…

Posted by Corinne in coaching, Inspirations 17 Juil 2017

Les vacances sont là, elles nous donnent l’occasion de ‘décrocher’ d’un agenda très rempli, et de s’octroyer du temps libre, non organisé. Mais profite-on vraiment des vacances pour « faire le vide » ?

Même pendant les vacances, notre habitude de remplir, de tout organiser peut vite prendre le dessus et on s’aperçoit combien il nous est difficile d’apprivoiser le « vide ».

 

Il faut dire que dans nos sociétés occidentales productives et performantes, orientées sur le résultat, il est difficile de laisser de la place au cours naturel des évènements, sans contrôle ou attachement au résultat.

 

Dans l’ancienne Chine taoïste, il existe pourtant un concept qui désigne une manière d’être et d’agir plus ‘naturelle’ : Wu Wei, qui favorise la cultivation d’une attitude d’écoute et de disponibilité, par la non-action volontaire. Ainsi on prend appui sur le Vide.

A l’inverse de ce qui se passe aujourd’hui dans notre monde… Pourtant nous voyons bien comment notre société se rend malade de cette course effrénée, avec l’expansion des nouvelles maladies modernes (burn-out, dépression, douleur chronique, cancers, …).

 

L’élan actuel va à l’encontre de la vie elle-même qui pour se régénérer et se réinventer, a fondamentalement besoin d’espaces de vide, de pause, ou l’on arrête tout effort, tout contrôle.

 

Wu Wei désigne notre capacité à laisser les évènements se dérouler par eux-mêmes, sans chercher à changer ou forcer le cours des choses. Cela implique de s’ouvrir à un certain lâcher prise mais sans abandonner notre intention ou nos aspirations, mais plutôt à cultiver une attention ouverte et souple pour discerner lorsque nous devons agir et lorsque ce n’est pas le moment.

Pour cela, Wu wei nous invite à relâcher nos attachements au résultat et les réactions habituelles. On libère ainsi notre spontanéité, notre créativité et une certaine aisance avec la Vie.

 

En méditation bouddhiste on retrouve la même idée, celle d’accueillir la nature de notre expérience tel que cela se déroule. Une de mes enseignantes, Michèle Mc Donald définit la pratique de mindfulness comme ‘a soft readiness’, une disponibilité douce à porter attention à tout ce qui se présente à nous et en nous, et à s’adapter à ce que l’on perçoit sans perdre de vue notre intention.

 

Pour suivre cette sagesse du Wu Wei et de la pleine conscience, cela nécessite que nous créons des espaces de ‘vide’ dans nos vies, pour faire une pause, se recentrer, relâcher les schémas de pensée habituels et se mettre à l’écoute des rythmes naturels du corps, de la respiration, des mouvements d’énergie et des cycles de la nature.

 

Il s’agit de notre capacité à rester calmement présent au « vide », sans être passif mais fermement engagé à se détendre pour laisser être et rencontrer les forces qui nous traversent – de nature physique, mentales ou émotionnelles. Ainsi on devient capable de faire des choix éclairés, en conscience de ce qui nous habite, et alignés avec les courants de vie qui nous animent.

 

« Du vide cultivé par le sage nait la paix; de la paix nait l’action juste; de l’action juste la réalisation des objectifs. » Tchouang Tseu

 

Et vous, comment allez-vous laisser le vide remplir vos vacances et profiter des infinies possibilités de détente et de spontanéité qui l’habite ?

 

Dans mes prochains articles, je vous partagerai comment Wu Wei m’aide à sortir du doute et du perfectionnisme pour retrouver la paix intérieure, et comment mettre en place une mini-retraite personnelle pendant vos vacances. Restez à l’écoute!

 

Corinne

Post a comment